Non classé

Chapitre 6, partie 3

Dernière partie. Finalement! Il y avait tellement de morceaux qui ne faisaient aucun sens, c’est terrible!

J’ai créé un Discord si vous voulez être alertés plus rapidement des updates et pour me poser vos questions.

Une version complète et éditée du chapitre suivra sous peu.

Enjoy!

_________________________________________________________________________________

Chuuu chuuu (son de pinceau)

Yurin, assise par-terre, était en train de peindre dans son calepin. Elle dessinait sans répit pour améliorer ses skills. Zephyr s’étant éloigné de ses collègues qui discutaient encore des Geomchis, la regarda songeur. “Je me demande comment elle a pu vivre pour faire autant confiance à son frère.”

Les conversations que Weed avait avec Yurin étaient assez concise, cependant d’une manière ou d’une autre, ils se comprenaient. Ses parents sont morts quand elle était jeune, il a dû être difficile d’avoir de la stabilité à la maison.

“Je ne comprends pas comment les gens font pour vivre sans argent. Même les jouets que j’avais été importés.” Zephyr n’a jamais souffert aucune sorte de pauvreté. Quand il était enfant, au lieu d’avoir des jouets pour s’amuser, on lui donnait des bijoux et toutes sorte de choses qu’on ne devrait pas donner à un enfant. Les seules fois où il s’était retrouvé sans argent étaient quand on ne lui avait pas donné d’argent de poche parce qu’il n’avait pas nettoyé sa chambre ou quand on lui avait confisqué sa carte de crédit platine parce qu’il avait eu une mauvaise note. Le seul vrai traumatisme qu’il a eu, fût quand il n’a pas pu allait en boite avec ses amis la semaine suivante.

“C’est une fille tellement gentille et jolie, d’avoir vécu une telle vie …” Il ne pouvait pas rester comme ça sans rien dire. Il ne savait pas grand chose sur Yurin et n’était pas en position de la consoler. Il pensa qu’elle devrait au moins sourire plus souvent en jouant à Royal Road, mais maintenant il a fallut que les Geomchis leur fassent honte.

Zephyr lui dit gentiment:

  • “Tout va bien aller, ne t’inquiète pas.”
  • “Hm?”

Yurin ne comprenait pourquoi il lui as dit ça et semblait confuse. Elle aimait peindre. Imaginer quelle couleur placer où pour produire une belle oeuvre. Elle était heureuse quand elle finissait une peinture! C’était une bonne chose, voilà pourquoi elle se mit à réfléchir ce que Zephyr venait de dire. Voyant sa réaction, Zephyr dit avec précaution:

  • “Euuh, tu n’as pas entendu? À cause du plan embarrassant des Geomchis, nous nous sommes réunis pour planifier ce qu’on aller faire.”

Les yeux de Yurin scintillèrent:

  • “Pourquoi? Je les trouve cool moi.”
  • “….”

Zephyr était bouche-bée.

  • “J’ai même fait un dessin pour pouvoir le garder. En plus, je pourrais le vendre à des filles pour de l’argent. Hahaha.”
  • “….”

Zephyr sentit une sueur froide couler le long de son dos. Il s’était laissé emporter par le fait que Yurin était jolie. Mais, elle restait la petite soeur de Weed. Ce n’était pas un point qu’on pouvait facilement négligé.

***

Weed et son équipe continuèrent d’avancer vers l’est en direction de Todeum. Selon les informations qu’ils avaient recueilli à Seirun, le voyage allait prendre au moins 10 jours.

  • “Vraiment compliqué!”

Zephyr poussa un lourd soupir. Normalement, il aurait pu voyager par chevaux ou avec des wagons. Mais ici et maintenant, c’était le monde des vampires. Il n’y avait pas une telle commodité. Même s’il y avait le wagon de Mapan, il ne pouvait pas accueillir beaucoup de monde: seulement Irene, Hwaryeong, Romuna et Yurin étaient à l’intérieur car elles n’avaient pas beaucoup d’endurance.

  • “Heokheok.” (Respiration sifflante)
  • “Vraiment merdique.”

Ils continuaient d’avancer lentement, dès que quelqu’un était à bout, Irène lançait un sort pour restaurer son état physique. Après avoir marché toute la journée et la soirée, le groupe s’arrêtait pour manger. Bien sûr, Weed cuisinait.

  • “Je vais cuisiner des plats qui augmente l’endurance et diminue la fatigue pour les 10 prochains jours.”

Weed ajouta des herbes dans le poulet. Un poulet bien farci. Bien sûr, le mélange d’herbes contenait très peu de ginseng et de campanule séchée pour que leurs odeurs ne gâchent pas le goût du poulet.

  • “Le poulet est encore en train de bouillir et je suis déjà accro.”

Tout le monde avait voyagé ensemble. Ils étaient tous physiquement et mentalement épuisés, ils méritaient du repos. Toutefois, Weed devait quand même cuisiner pour tout le monde. De ce fait, Hwaryeong et Yurin s’avancèrent pour offrir leur aide mais Weed refusa.

  • “D’habitude ça ne me dérange pas mais maintenant, la nourriture doit être de meilleur qualité, c’est mieux que je le fasse moi même.”

Lorsque que quelqu’un avec un bas niveau en cuisine, cuisine, ils ont tendance à gaspiller les ingrédients.

  • “D’accord mais si tu as besoin, appelle moi.”
  • Hyung, je suis toujours dispo pour t’aider.” (Hyung = grand frère.)

Hwaryeong et Yurin furent obligées de s’en aller. Après avoir mangé un copieu ragoût de poulet aux herbes, Weed continua ses activités nocturnes habituelles.

Sagaksagak. (son de quelqu’un qui sculpte)

Weed sculptait en marchant. Plutôt que de dépendre sur ses skills en sculpture, il préférait sculpter par lui même.

  • “Chaque petite chose une fois mise bout à bout se transformera en quelque chose de majestueux.”

Quand il a créé un Magnum, ses skills en sculpture ont énormément augmenté. Mais depuis, même s’il sculptait plus d’une douzaine de pièces par jours dont la plupart était des pièces Classic, sa progression était lente. Quand il se relaxait après une bataille, s’il ne sculptait pas, il faisait de la couture ou il forgeait. Mieux, il pêchait en sculptant. Comparé aux longues heures de préparations et de cuisine, sculpter était devenue un jeu. Il savait que le chemin était encore long avant qu’il ne puisse atteindre son but. Et il se consacra sans relâche à parcourir ce long chemin en sachant que c’était le moyen le plus rapide de de faire de son rêve, une réalité. Atteindre son rêve à travers ses sculptures et ses autres skills d’artisan, voilà la force qui le poussait à avancer. La route interminable de travaux manuels. Sa volonté de se dévouer complètement surpassait tout. Même si dépendre que de celle-ci était un peu trop.

Ils voyagèrent pendant 3 jours. Assise dans le wagon, Hwaryeong s’excusa:

  • “Weed-nim, la marche ne devient pas trop dur?”
  • “Non. Je m’inquiète juste pour ce qui va être diffusé.”
  • “…”

Weed a soudainement pris conscience de la diffusion. Manger et marcher aveuglément ne devrait pas être la seule chose diffusé. Si les choses continuaient comme ça, les téléspectateurs s’en iront. En pensant au fait que l’argent qu’il gagnait dépendait de ce qui été retransmis, il augmenta la vitesse à laquelle ils allaient à Todeum. Hwaryeong cette fois-ci, interrogea Geomchi9:

  • “Quelque chose ne va pas?”
  • “Non.” Geomchi9 répondit vaillamment.
  • “Si ça devient trop pénible, tu peux prendre ma place.”
  • “Je n’utilise que petite partie de ma force.”
  • “…”

En voyant que Weed et tous les Geomchis étaient habitués au travaux physiques, elle n’y pensa pas à deux fois. Pour ce qui était de Zephyr, Maylon, Pale et Surka, ils s’alternaient pour se reposer dans le wagon. Bien sûr, Mapan, le marchand, ne quittait jamais sa place.

Heure du déjeuné ce jour là!

Le groupe accompagné du wagon avait enfin franchi la montagne. Les fleurs sauvages et les arbres en pleine floraison s’étandaient à perte de vue. Les fleurs dansaient sous la brise légère. La vue des pétales virevoltant au vent était spectaculaire.

  • “Wooow!

C’était à en couper le souffle.

Les pétales dansant au gré du vent libéraient leur parfum enivrant. Le nord du continent était une région particulièrement rude où il fallait toujours lutter contre la nature. Mais cette vision du Pays des Vampires était époustouflante. Une petite partie de paradis. Yurin demanda:

  • “Hyung, on peut s’arrêter ici pour se reposer?”

Irene et Romuna ne pouvaient s’empêcher d’ajouter:

  • “Oui, Weed-nim! Reposons-nous ici. Ce serait dommage de ne pas le faire.”
  • “Juste une heure! On est tellement fatigué!”

Hwaryeong, Maylon et Surka n’avaient encore rien dit mais pensaient aussi que l’endroit était parfait. Un endroit aussi plaisant leur permettrait d’éliminer toute la fatigue accumulée et repartir du bon pied. Après tout, même si la fatigue physique pouvait être restauré grâce à de la magie ou de la nourriture, ce n’était pas le cas pour la fatigue mentale. Bouger sans arrêt était devenu pénible. Ils voulaient se relaxer dans ce champs de fleur. Mais ils ne se faisait pas de faux espoir.

  • “Weed-nim ne voudra jamais qu’on s’arrête ici sans aucune raison.”
  • “Vaut mieux abandonné et s’en aller.”

Ils le connaissaient trop bien. En temps normal, la relaxation n’était pas un mot qui existait dans le vocabulaire de Weed. Cependant, Weed accepta immédiatement:

  • Ouaip, c’est un bon endroit. Mais une heure, c’est trop court. On va rester ici pour environ sept heures.”
  • “Kyaa, sérieux?”

Surka s’exclama. Les autres filles étaient elles aussi contente. Un paysage de champs en fleurs au coeur d’une montagne créaient une bonne atmosphère. Mapan et Zephyr quand à eux suspectaient quelque chose.

  • Ce n’est pas normal que Weed-nim fasse quelque chose comme ça.”
  • Pas possible. Tu crois qu’il y a des monstres dans les parages.”

Ils scrutèrent les environs. Une scène difficile à trouver nulle part ailleurs sur terre ou au ciel; devant eux s’étiraient des champs de plantes en fleurs où les libellules et les papillons flottaient paresseusement.Une magnifique scène remplie de sérénité. Aucun donjon ou monstres à l’horizon. S’il y en avait, en tant qu’archer, il les aurait détectés immédiatement grâce à sa vision hors norme.

  • “Alors pour quelle raison on s’est arrêté?” Mapan et Zephyr agonisaient plutôt que relaxaient.

Hwaryeong, Irene and Romuna songèrent:

  • “Weed-nim doit surement vouloir rester se reposer ici aussi et admirer le paysage. Peut-être qu’il voudra aussi se promener avec moi…”
  • “On dirait que Weed Nim est quand même un frère qui ne peut pas refuser la demande de sa sœur chérie. Mise à part ses actions habituelles, il est secrètement un véritable homme au foyer.”
  • “Évidemment en tant qu’artiste de renom, il ne peut pas passer à côté d’un tel endroit. Je me demande si Weed-nim essaie de trouver l’inspiration ici? Il va surement créer une grande sculpture!”

L’opinion de Romuna était assez directe et plus que plausible, voilà pourquoi elle la partagea à toute l’équipe. Leur réaction fut explosive.

  • “Quoi, sérieusement?”
  • “Il va sculpter quelque chose? On va pouvoir regarder du début à la fin?”

Les yeux de Hwapyeong étincelaient. Maylon ne pouvait cacher son excitation.

  • “Bien sur, sinon il n’aurait pas dit de prendre une pause de 7h.”
  • “Je vois ce que tu veux dire. C’est surement ça!”

Weed créait des tonnes oeuvres tous les jours. Toutes représentaient délicatement toute sorte d’objets. La route vers le haut niveau de skills était pavé de dur labeur. Peu de gens savent que le but de Weed et ceux de ses créations diffèrent. Néanmoins, sa réputation s’était répandu à travers tout Versailles comme le transgresseur aux grandes sculptures. Des oeuvres comme la Tour de Lumière ou Bingryong qui sont devenus des pièces Classique n’étaient que quelques exemples de sa vision. Même Pâle, qui était calme de nature, frémit d’anticipation. Geomchi, lui aussi était impatient.

  • Créer à travers la sculpture. De cette façon, arriverais-je à lire son âme à travers la texture de son art?”

Tout le monde observait les mouvements de Weed. Personne n’osait le déranger ou dire quoique ce soit. Ils essayaient d’être le moins intrusif que possible. Puis, sous leur yeux, il disparu. Weed se mis à bouger. Comme l’avait prédit Romuna, il sorti le couteau de Zahab. Comme à son habitude. Il infusa son esprit et son âme dans la lame tout comme il le faisait à chaque fois.

  • “Moonlight….”, Weed se mit à hurler face à un arbre, “Sculpting Blade!”

(Je sais je l’ai pas traduit mais … mon petit coeur… mon petit coeur cringe quand je le lis en français. C’est trop ridicule donc, désolé. Et puis vous savez tous ce que ça veut dire.)

Au lieu d’utiliser Moonlight Sculpting, il a choisi Moonlight Sculpting Blade! La lame frappa le pauvre arbre en retentissant.

Irene grimaça grandement:

  • “Quooii?”

Zephyr secoua la tête:

  • “Pourquoi?!”

À première vue, on avait l’impression que Weed travaillait du bas vers le haut mais les branches tombaient l’une après l’autre. Hwaryeong murmura doucement:

  • “Je suis sur que c’est une technique de sculpture. Il faut regarder jusqu’à la fin.”

Après tout, il y avait même une façon de sculpter la lumière. Ils se dirent que Weed avait besoin de l’arbre comme ça. Ils patientèrent avec entrain.

  • “Fiouu!” Weed collecta les morceaux de bois et les branches. “Je me demande combien d’argent je viens d’économiser avec tout ça!”

Weed était très content. Il avait besoin de bons matériaux s’il voulait que ses skills progressent. Du bois d’elves de qualité se vendait extrêmement cher et la régulation était très stricte. Weed n’avait pas d’autre choix que de l’acheter au prix fort et il ne faisait pas beaucoup de bénéfice avec ses sculptures. La vitesse à laquelle ses skills augmentait diminuait, plus il progressait, plus les matériaux devenaient cher. Et là, par pure coïncidence, ils ont découvert ce champs où poussait des arbres. Le lustre du bois était bon et les feuilles abondantes. Des arbres forts et robustes. Économiser quelques pièces en coupant des arbres, voilà le véritable but de cette pause.

  • “Super, je pourrais en tirer quelques pièces.”

Après avoir collecté les branches, il se mit à couper le tronc. Mapan se dépêcha:

  • “Weed-nim, laisse moi t’aider, ça me fait plaisir.”

Mapan balaya toutes les brindilles et les plaça dans la charrette. Toutes les épreuves qu’il avait vécu en commençant lui avait appris à gagner et à dépenser son argent. Il a dû survivre en collectant du bois mort dans les montagnes. Mapan ramassait les faggots pour les vendre plus tard. Des atrocités étaient commises en plein jour! L’équipe réalisèrent ce qu’il se passait en voyant les arbres tombés les uns après les autres.

  • “C’était pour l’argent au final.”
  • “Je ne sais pas pourquoi mais tout ce que fait Weed-nim tourne autour de ça …”

Encore une fois, ils furent écrasés sous le poids de la déception. Mais il restait encore une lueur d’espoir. Zephyr se dit:

  • “La petite soeur de Weed doit aimer les fleurs elle.”

Pale acquiesça:

  • “L’avarice ne peut pas être génétique.”

La jeune Yurin était assise, entourée par des nombreuses fleurs. C’était bien une fille. Quand ils s’approchèrent d’elle, ils furent choqué par ce qu’ils voyèrent. C’était vrai qu’elle était assise entourée de fleurs de toute part. Le problème était qu’elle arrachait les pétales une à une et les plaçait dans un panier.

  • “Mais… pourquoi…!”

Zephyr la questionna en s’avançant, Yurin lui répondit de façon concise:

  • “Pigment naturel.”
  • “Pigment?”
  • “En écrasant les pétales, on obtient des pigments qui serviront à faire de la peinture. Et c’est gratuit.”
  • “….”

Ils avaient la même mentalité. Yurin n’était aucunement différente de son frère.

  • “Aide moi s’il te plait.”

Zephyr ne pouvait pas la refuser, il s’accroupit et commença à récolter les pétales assidûment.

  • “Sépares les par couleurs.”
  • “Ok…”

De ce fait, il secoua un arbre et ramassa les pétales qui étaient tombés. Les disciples s’ennuyaient déjà d’admirer le paysage.

  • “C’est fatiguant de se reposer comme ça.”
  • “Il n’y a rien à faire en plus.”

Weed n’en pouvait plus de les entendre se plaindre. Afin d’étouffer leurs plaintes, il leur dit:

  • “Si vous m’aidez à récupérer du bois, je vous ferez de la viande.”
  • “Viande!”

Les disciples se précipitèrent furieusement vers les arbres en brandissant leur épée. Leurs mouvements d’épée laissaient derrière eux que des débris et des souches de ce qui était autrefois des arbres vibrants. Même si la durabilité de leur armes diminuaient dramatiquement sous l’effort, ils poursuivirent leur carnage.

  • “Épée ou viande, VIANDE!”
  • “À MOI LES GRILLADES!”

Mapan échangea le bois contre des rations de viandes. Pale était dévasté.

  • “Je n’arrive pas à y croire!” Tout cela était plus que choquant.

Qu’importe où Weed ou les disciples se dirigeaient, les arbres se transformaient en souches immédiatement. Les Sa-hyungs and Geomchi ne restaient pas sans rien faire.

  • “Il y a beaucoup d’arbres dans cette direction.”
  • “Les morceaux ne sont pas assez épais pour des sculptures.”

Ils criaient et commandaient les disciples dans leur récolte, ils faisaient exprès pour que Weed les entendent. Du point de vue des disciples, couper le point était secondaire, ils ne pensaient qu’à la viande. Soudain, Hwareyong s’avança vers Weed.

  • “J’imagine que c’en est trop pour elle.”
  • “Elle va surement lui dire son avis.”

Le groupe avait espoir. Les seuls personnes qui avaient un peu d’influence auprès de Weed était Geomchi et Hwaryeong. Geomchi était le maître qui lui a enseigné le maniement de l’épée alors que le regard dur et l’attitude de Hwaryeong pouvait plomber n’importe quelle ambiance. Si elle était comme ça, Weed changerai probablement son attitude. Cependant, Hwaryeong ne stoppa pas Weed. Elle se mit à danser silencieusement derrière lui pendant qu’il coupait du bois. Sa danse était plutôt directe. Elle dansait pour diminuer sa fatigue, de plus, en portant une robe provocatrice pour avouer ce qu’elle avait dans le coeur et attirer son attention; tel un papillon virevoltant pour attirer un partenaire. Chacun de ses pas écrasait des fleurs. Une destruction complète de la nature. Le paradis se transforma doucement en champs de ruines.

***

Directeur Kang et le comité de programmation étaient aux anges.

  • “Je peux enfin voir comment est Jeonshin Weed.” (Jeonshin = dieu de la guerre)
  • “C’est vraiment bien pour notre station d’avoir cette aventure.”

Juste avoir le nom de Weed garantissait un bon l’audimat. Que ce soit en Corée du Sud ou à l’international, il était reconnu comme le Dieu de la Guerre! L’envahisseur mystérieux. Le chasseur sans ombre. Le chevalier noir. Weed a reçu une variété de surnoms, mais celui par lequel il était le plus connu et qui le représentait le mieux restait le ‘Dieu de la Guerre.’ Un individu qui existait pour combattre n’importe quel monstre et émerger victorieux de chaque bataille. Une légende qui naquit dans ‘the Continent of Magik.’

Simplement en racheter son compte, CTS Media a acquis une grosse communauté de fans qui suivaient la réputation de Weed.

  • “J’espère que ça va être aussi sensationnel que sa quête avec la Légions des Immortels.”

Les yeux de Directeur Kang brillaient d’anticipation.

  • “On ne bois pas, ok. Ils sont partis au Pays des Vampires. Et c’est Weed lui même qui dirige cette expédition. Ça va nous demander plus de travail qu’avec la Légions des Immortels.”
  • “Ça sent les heures sup’.”
  • “En effet!”

Toute la station était convaincu. Cette aventure était un jackpot et aller faire exploser l’audimat. Ce qu’il leur fallait maintenant était de travailler dur.

  • “L’équipe de son et celle des effets spéciaux! À partir d’aujourd’hui vous est en stand-by 24h/24. Vous allez monter à mesure qu’on reçoit les images.”
  • “Entendu. Tout le monde attends.”
  • “Les sous-titreux doivent penser à ce qu’ils vont rajouter à l’écran.”
  • “Je ne pense pas qu’on en ait vraiment besoin. Si on ajoute du texte sur une aventure de Weed, ça risque de faire trop intense.”
  • “C’est vrai mais, c’est un ordre du patron. Nous sommes déjà passés par la auparavant, commencez le montage le plus tôt possible. Notre priorité est de commencer la diffuse le plus tôt possible.”

Il n’y avait que des gens d’expérience réunis pour cette tâche. Habituellement, le programme est au sujet d’une expédition par une guilde connue ou une bataille avec un important Boss. Mais ce programme était fait sur-mesure que pour Weed. Ils avaient tous foi en lui. L’équipe de programmation furent surpris quand ils découvrirent que l’aventure sur laquelle ils allaient travailler venait d’apparaître à l’écran.

  • “Chef! Les videos arrivent.”
  • “Qui les as? Vite, mettez les sur l’écran principal.”
  • “Entendu. Je fais ça tout de suite.”

Toutes les personnes présentes se tournèrent vers l’écran. D’après la discussion qu’ils venaient d’avoir, ils devraient commencer le montage immédiatement. Mais leur curiosité était plus grande que leur envie de travailler. Au delà des falaises, des nuages passaient. Ils avaient marché longtemps et voyagé le long d’une crique et finalement, ils arrivèrent à un endroit remplis d’arbres et de fleurs.

Kkulkkeog. (Gulp.)

Directeur Kang déglutit. Affiché à l’écran, un paysage époustouflant apparaissait. Weed et son groupe s’arrêtèrent dans le champs de fleurs. Après un bref échange, le groupe s’éparpilla.

  • “Ils veulent surement prendre une pause.”
  • “Je pense aussi.”

Mais le groupe se mire à récolter des pétales de fleurs et du bois. Au fur et à mesure que la centaine de personnes récoltait les matériaux, le sol devenait sec et ravagé. De part et d’autres le désordre se propageait. Partout où ils piétinaient, on avait l’impression que l’air autrefois parfumé était aspiré.

Chaos! Dévastation! C’était tout simplement insupportable. Directeur kang et son équipe étaient abasourdies. Au lieu d’apprécier la magnificence de la nature rencontrée par hasard, Weed et compagnie ont tout détruit. En ce qui semblait n’être que quelques minutes, plus aucune plante n’était visible. Puis, comme si de rien n’était, ils se mirent à manger leur repas avec de la viande.

  • “Nous allons vraiment diffuser ça?”
  • “C’est impossible qu’on passe ça à la télé, chef.”
  • “Ils s’amusent juste aujourd’hui. La vrai aventure va sans aucun doute commencer demain.”
  • “Vrai. C’est Weed après tout.”

Directeur Kang ne perdait pas espoir. Jeonshin Weed. Le voir à travers ses épreuves était un honneur. Dans ‘Continent of Magik’, il était la seule existence qui pouvait mettre à genoux n’importe quel compétiteur et qui pouvait forcer n’importe quel ennemi à abandonner tout espoir. Avoir un contrat exclusif avec Weed et diffuser cette aventure étaient un exploit. À vrai dire, la station entière avait accepté ce programme spécial parce que les attentes étaient très élevés. Cependant, cela faisait déjà 9 jours que Weed et compagnie voyageaient et partout où ils allaient, ils laissaient une calamité dans leur sillage.

À chaque fois, Directeur Kang se faisait des ulcères.

Publicités

4 commentaires sur “Chapitre 6, partie 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s